contact@strasbourg-terre-des-himalaya.fr |

Concours Photo
Home » Non classé » Exposition « Terre des Himalaya »

Exposition « Terre des Himalaya »

du 7 au 21 septembre 2016
Temple Neuf, Strasbourg

Jeudi 8 septembre : Vernissage de l’exposition en présence des artistes, Yves Christmann, Rinchen Dorjee et Gonpo Kyap.

Peinture d’Yves Christmann, alias Ycé

exp-yceEn faveur de la construction d’une cantine scolaire à l’école de Lubra, dans la région du Mustang au Népal.

Yves Christmann, alias Ycé, présente ses peintures de paysages symboliques inspirées par le récit mythique de Shambhala. Cette exposition nous donne l’occasion de découvrir la beauté des paysages himalayens et nous invite en même temps à nous laisser porter…

Depuis les temps les plus anciens, les humains ont toujours aspiré à vivre dans un monde meilleur. Toutes les traditions spirituelles et religieuses témoignent de récits et de mythes, qui évoquent un « âge d’or », des espaces et des lieux de plénitude et d’harmonie.

Dans la mythologie bouddhique, Shambhala signifie « lieu du bonheur paisible » en sanscrit et se situerait dans le nord du Tibet. Ce pays mythique, dépositaire de l’enseignement du « Kalachackra », renvoie à un récit symbolique qui a inspiré de nombreux artistes.

Le goût de Ycé pour le mystère et l’intériorité lui a permis de créer des œuvres entre l’imagination, le rêve et la narration.

Peintre autodidacte, il a réalisé de nombreuses expositions depuis les années 80 sous le pseudonyme d’Ycé. Les techniques utilisées sont l’aquarelle sur papier et sur toile, le pastel et l’acrylique. Les dernières années, ses expositions ont été consacrées à des associations à but humanitaire comme « Alsace-Népal » pour la construction d’écoles au Népal, « Negar » pour le soutien aux femmes d’Afghanistan et la « Fondation Dahlia » pour une école indonésienne sur l’île de Lombok.

Thangka de Dorjee Rinchen

exp-rinchen« Thankga » en tibétain signifie littéralement « chose que l’on déroule ». Il s’agit de peintures, de dessins ou de tissus sur toiles caractéristiques de la culture tibétaine. Représentant généralement des mandala ou des divinités du bouddhisme tibétain, les thangka sont destinés à servir de support à la méditation.

Le peintre Rinchen Dorjee est né au Tibet en 1970. Originaire du village de Dorakarmo dans la région du Kham, il a grandi sans sa mère et a mené une vie d’éleveur de yacks avec son père et son frère jusqu’à l’âge de 8 ans. En 1978 Rinchen Dorjee a intégré une école monastique pour y étudier le tibétain et les textes anciens. C’est dans le monastère de Sinki que ses maîtres ont discerné ses talents de peintre et l’ont orienté vers des études d’art et de peinture traditionnelle. Or, en 1993 Rinchen Dorjee fut arrêté à Lhassa pour avoir exprimé ses opinions en faveur d’un « Tibet libre ». Il a été emprisonné pendant plusieurs mois, puis a été contraint aux travaux forcés. Ne supportant plus les exactions quotidiennes du pouvoir local, Rinchen Dorjee a décidé de quitter le Tibet pour demander asile en France. Il réside à Strasbourg depuis mars 2010.+

Thangka et autres peintures de Gonpo Kyap

exp-gonpoJeune artiste, maîtrisant l’art traditionnel et contemporain, Gonpo Kyap s’exprime avec créativité dans son art. Tandis que ses thangka sont peintes selon les modèles traditionnels de la peinture bouddhiste, les peintures symbolistes de Gonpo Kyap, permettent de traduire des idées imprégnées par l’imaginaire tibétain.

Le peintre tibétain Gonpo Kyap est originaire de l’Amdo, où il est né en 1985. Il a étudié pendant 12 ans l’art traditionnel des thangkas ainsi que la peinture religieuse à base de sable, la sculpture sur bois et les bas-reliefs de sculptures de beurre (une tradition unique au Tibet).

Il s’est initié à la peinture à l’huile et à la peinture sous verre en Inde entre 2012 à 2014.